Cahiers du CURDES

Permanent URI for this collection

Le Centre Universitaire de Recherche pour le Développement Economique et Social (CURDES) est un centre fonctionnel et performant de l'Université du Burundi à Bujumbura, qui publie annuellement une revue appelée « Cahiers du CURDES ». 19 numéros sont déjà publiés (2022). Après évaluation par les pairs, les résultats des recherches de ce Centre sont partagés avec le milieu professionnel dans des ateliers de dissémination des travaux du CURDES. A l'issue de ces derniers, les chercheurs intègrent les contributions des participants dans la version définitive des articles à publier. Par la suite, le CURDES assure une large diffusion auprès du public des résultats de recherche dans le Journal officiel « le Renouveau ».

Browse

Recent Submissions

Now showing 1 - 20 of 132
  • Item
    Inflation determinants within EAC countries, pp. 21-40
    (UB, Cahiers du CURDES, 2012-09) NDEREYAHAGA Richard
  • Item
    Du processus d'ajustement des recettes et dépenses publiques é l'inflation au Burundi : une évaluation empirique (1970-2009), pp. 1-19
    (UB, Cahiers du CURDES, 2012-09) NZIRORERA Cyriaque
    Ce travail cherche principalement à mesurer les effets de la hausse des prix sur le niveau des recettes et dépenses publiques ainsi que leur vitesse d'ajustement à l'inflation. Les résultats obtenus montrent que l'élasticité des dépenses publiques est supérieure à celle des recettes publiques contrairement à l'esprit du modèle théorique utilisé. De plus, on trouve que le retard moyen d'ajustement des dépenses publiques réelles à l'inflation est inférieur au retard moyen d'ajustement des recettes. Enfin, à la lumière de ces résultats, ce travail formule quelques suggestions de politique économique.
  • Item
    Dynamique des organisations/groupements ruraux cas de la commune Bukeye, pp. 313-333
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) AKINTORE Adélard
    Tranchant avec l'escapisme (Bayart), ou la stratégie de la dérobade (Olivier de Sardan) qui ont longtemps prévalu dans les rapports avec l'administration et les intervenants extérieurs, les organisations paysannes rurales cherchent une reconnaissance institutionnelle qui leur permette d'engager des relations avec l'Etat ou les ONGs. Elles sont avides d'informations, de relations, d'appuis. Le premier aspect de la dynamique des associations/groupements ruraux est leur multiplication. Pour une population d'environ 65 milles habitants, la commune de Bukeye compte plus de 550 associations/groupements enregistrés. Ces associations/groupements dirigées par des femmes (61,3%) s'investissent dans des activités agropastorales (73,8%). La taille de ces associations/groupements varie entre 10 et 30 membres (70%). Cette petite taille leur assure une certaine viabilité à long terme. Pour garder une effectif relativement viable, les leaders des associations/groupements durcissent les conditions d'une éventuelle nouvelle adhésion: • Payer le montant des cotisations atteintes par chaque membre depuis la naissance de l'association, •Payer un montant exorbitant (de 10 à 20 mille francs burundais) de droit d'inscription alors qu'il n'était que de quelques centaines de FBu à la naissance. Le deuxième aspect de cette dynamique concerne les motivations et les acteurs qui ont été (sont) derrière la prolifération des associations/groupements. La lutte contre la pauvreté (généralisée) en l'absence des services étatiques d'appui est à la base de la naissance de ces organisations/groupements. Les membres veulent alors travailler (cultiver) ensemble et renforcer la cohésion sociale. Le troisième aspect concerne la quête de légitimité. Ces associations élaborent leurs statuts et se font enregistrer à la commune. L'ouverture de comptes bancaires (COOPEC, CCP,) est un autre élément de quête de légitimité. La principale motivation derrière cette quête de légitimité est la recherche d'appuis divers (financiers et matériels) de la part des différents partenaires. Il s'opère alors une course, une compétition pour s'attirer la sympathie (meilleur projet) des organismes d'appui. Plus de 50% des associations/groupements en ont déjà bénéficié. Cependant, malgré cette volonté de transparence pour plus de crédibilité, plus de 30 % de ces associations/groupements sont en retard en ce qui concerne l'établissement des rapports d'activités et des rapports financiers.
  • Item
    Fluctuation des prix des produits pétroliers et son impact sur les prix des principales céréales importées par le Burundi (2000-2009), pp. 277-312
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) BANKAMWABO Jimmy, NKUNZIMANA Léonard
    Le pétrole a non seulement une place dominante dans l'économie de l'énergie, niais aussi joue un rôle essentiel dans la sécurité alimentaire des ménages, dans la défense nationale, comme dans la vie quotidienne. Le niveau des prix des produits agricoles' en générale et des céréales en particulier est influencé par plusieurs facteurs dont notamment les prix des autres biens et des facteurs de leur production. De plus, les prix agricoles ne sont pas fixes, ils varient dans le temps et dans l'espace en obéissant à des lois complexes. Ces prix possèdent deux caractéristiques principales à savoir: l'instabilité et l'incertitude. L'objectif de cette étude est de vérifier par une analyse économétrique l'impact de la fluctuation des prix du carburant sur celle des prix des céréales importés au Burundi. Les résultats de l'analyse montrent que les prix de l'essence et des céréales tels que le blé, le sorgho et le maïs évoluent ensemble dans le temps. Toute mesure visant la révision des prix de l'essence à la baisse ou à la hausse affecte de manière significative la variation des prix de ces produits alimentaires. La variation à la baisse des prix de l'essence est souhaitée pour renforcer la sécurité alimentaire des ménages urbains.
  • Item
    Macroeconomic convergence within EAC countries : towards a single currency, pp. 251-276
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) NDEREYAHAGA Richard
    This paper investigates the extent of rnacroeconomic convergence in the EAC countries using the "sigma convergence hypothesis" on the GDP growth rates, on the CPI growth rates and on the rnonetary variables. The .results detected sorne mixed and incoherent evidence of macroeconomie convergence, with convergence being established only for sorne countries and on very few indicators. With respect ta GDP growth rate, a nominal variable, there is evidence of lack of convergence on overall and little evidence convergence on monetary policy variables in sorne instances, while no convergence has been evidenced for fiscal policy variables. It is obvious that within the EAC countries, there is a strong need ta increase policy harmonization and co-ordination sa as ta stimulate rnacroeconomic convergence and policy environment effectiveness. The national planning strategies should include stability criteria and rnacroeconomic convergence benchmarks as ta ensure effective convergence and ta bring the regional integration process ta its success.
  • Item
    Marketing analysis of rice imports in Burundi : a new empirical industrial organization approach, pp. 229-250
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) NDAYITWAYEKO Willy Marcel
    This study examines the market power of the rice :imports using the New Empirical Industrial Organization paradigm. The estimated equations rest on both the food import and optimality models that have their roots in the firm theory and the producer theory of demand as in traditional import demand theory. The main objective of this paper is two folds: to determine the market power of firms :importing rice to Burundi and to measure both the elasticities and determinants of rice imports of Burundi. The findings of the NEIO model reveal that both the production and prices of rice do affect the :importation of rice. The coefficients of the latter were statistically significant. For rice production, the result means that a production of one tonne of rice will reduce 17% of rice :imported in Burundi. The conjectural variation variable A was 0.18 denoting a level of competitiveness among the rice importers. The behaviour of firms is much closer to price taking that to collusion as evidenced by the NEIO model estimation. The government has to keep on investing in rice which can compete remarkably with the imported rice. Issuing a clear policy on agricultural commodity price may be a boost to producers and consumers as well.
  • Item
    Etude des déterminants de l'itinéraire thérapeutique de première intention de la commune urbaine de Buterere, pp. 196-228
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) NIYONDIKO Dominique
    Le grand enseignement à tirer de cette étude, c'est qu'il est indispensable de prendre en compte le rôle de la médecine traditionnelle dans l'efficacité des systèmes de santé dans les pays africains en général et plus particulièrement au Burundi. Si l'on reconnaît qu'une collaboration plus ouverte et constructive entre la médecine traditionnelle endogène et la médecine moderne exogène est de plus en plus sentie comme une nécessité eu égard, d'une part à leurs limites et compétences respectives et d'autre part à la complexité des situations de morbidité que rencontrent les populations, force serait aussi de penser aux dispositions à prendre pour cela. En effet comme nous l'avons vu, les itinéraires thérapeutiques des populations de Buterere sont fonction de caractéristiques des populations et des types de soins qui leur sont offerts. C'est pourquoi, malgré la chasse contre la médecine traditionnelle, déployée par le colonisateur pour faire dominer en maîtresse absolue la médecine occidentale au nom d'une prétendue mission de modernisation et de civilisation, des efforts doivent être encore déployés par les pouvoirs publics et les ONG pour assurer l'efficacité des pratiques médicales locales en agissant sur les variables susceptibles de provoquer une utilisation plus accrue de cette médecine dans la mesure où ses vertus sont reconnues par les organismes internationaux compétents. Il est à noter que le danger que constitue l'automédication doit être davantage expliqué aux populations afin de réduire les risques auxquels elles s'exposent.
  • Item
    Tax-and-spend, spend-and-tax or fiscal synchronization ? Evidence from Burundi, pp. 170-195
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) NDORICIMPA Arcade
    This paper applies Granger Causality Tests based on Toda-Yamamoto procedure and VECM framework, to detemune the relationship between Government Spending and Gov,ernment Taxes in Burundi using recent monthly data during the period 1996:1-2009:3. The empirical analysis discovered a firm positive unidirectional causality from Government Tax to Gov,ernment spending, supporting hence the Friedtnan's (1978) version of Tax- and-Spend Hypothesis for Burundi. The empirical findings suggest therefore that, in Burundi, unsustainable budget deficits can be mitigated by policies that cut government taxes.
  • Item
    Convergence et union monétaire é l'East Africa Community : réflexion sur les critères formels é respecter, pp. 152-169
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) NIYONGABO Gilbert
    Ce papier analyse empiriquement l'effet de l'instabilité des exportations sur la croissance économique au Burundi 'en utilisant un modèle qui repose sur une fonction de production de (type néoclassique augmentée des exportations et deux indicateurs de l'instabilité des exportations. Les résultats des estimations indiquent que l'instabilité des exportations a un effet négatif, mais non significatif sur la croissance de l'économie burundaise. Par contre, l'accroissement des exportations a un effet positif et significatif sur la croissance économique. Ces résultats suggèrent que le Burundi : devrait réduire l'instabilité de ses exportations et favoriser leur augmentation pour stimuler la croissance économique.
  • Item
    Analyse de l'effet de l'instabilité des exportations sur la croissance économique au Burundi, pp. 128-151
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) NKURUNZIZA Désiré
    Pressentie pour 2012 dans les textes regissant l'East Africa Community puis relancé pour 2015, l'Union monétaire constitue encore un débat au sein des pays de l'EAC. Dans cet article, nous proposons de revenir sur les critères formels à respecter à l'instar de ceux de l'Union Européenne pour constituer une zone monétaire stable et en nous appuyant sur la littérature existante. Nous proposons ensuite un descriptif des indicateurs de performance économiques de la zone et nous terminons enfin par une estimation économétrique pour vérifier les déterminants de la stabilité monétaire et de la croissance économique au Burundi et dans l'EAC.
  • Item
    Taxation optimale et autonomisation de la collecte des recettes au Burundi, pp. 102-127
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) NZIRORERA Cyriaque
    L'autonomisation de la collecte fiscale et douanière au Burundi, concrétisée dès le 1 er juillet 2009 par la création de l'Office Burundais des Recettes (OBR), a pour objectif principal de mobiliser et gérer efficacement les recettes fiscales et douanières. Après avoir présenté les principes de taxation optimale, le présent article passe en revue l'état des lieux du système fiscal burundais. Celui-ci est entre autres caractérisé par la prépondérance des impôts indirects par rapport aux impôts directs, par une pression fiscale relativement faible ainsi que par l'insuffisance de l'effort fiscal. Ceci laisse entrevoir des possibilités futures de mobilisation accrue des recettes fiscales et douanières à condition que la gestion de l'OBR soit dépolitisée.
  • Item
    Planification et politique de santé en milieu urbain : cas de la mairie de Bujumbura, pp. 71-101
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) RUTAKE Pascal, BARUMWETE Siméon
    Les représentations de la santé au Burundi insistent sur l'absence de maladie ou d'infirmité. C'est cette conception qui guide les planificateurs de la santé dans la définition des priorités d'action dans le cadre des politiques de santé. Ces dernières s'inspirent aussi du paradigme de recouvrement des coûts et par conséquent elles rendent inaccessibles les soins aux pauvres, sans ressources pour les payer. D'où l'apparition des pratiques de limitation des 1ibertés envers les malades observées dans les hôpitaux à gestion autonome de Bujumbura. Bien plus, depuis l'époque coloniale, les politiques de santé visent essentiellement la lutte contre les maladies et n'insistent pas sur la mise en place des programmes d'éducation à la santé afin d'aider certains groupes spécifiques dont les écoliers, les prisonniers, les travailleurs à adopter des habitudes de vie(pratique d'exercices physiques, hygiène, bonne alimentation, repos, etc.) qui conduisent à éviter certains risques sanitaires (consommation du tabac, consommation d'alcool, etc.) qui pourraient déboucher sur des maladies dans l'avenir.
  • Item
    Image de marque et fidélité de la clientèle des particuliers : le cas du secteur bancaire au Burundi, pp. 34-70
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) GAHUNGU Dieudonné
    Ce travail poursuit un triple objectif: premièrement celui d'analyser l'image de marque des trois principales banques opérant au Burundi. Deuxièmement, nous étudions la fidélité à la marque dans une perspective relationnelle en particulier en cas d'insatisfaction ponctuelle. Finalement, nous établissons les liens structurels entre l'image de marque (via le capital marque) et la fidélité de la clientèle des particuliers lorsqu'ils sont confrontés à des raisons de changer de prestataire bancaire. Sur le plan conceptuel, elle croise deux courants de recherche: l'approche psycho-cognitive pour l'étude de la formation de l'image de marque dans la mémoire des consommateurs et l'approche relationnelle (marketing relationnel) pour l'analyse de la fidélité à la marque de service. L'image de marque d'un service est formée d'associations (connaissances déclaratives) à la marque qui se créent lors de l'expérience de servuction. Les recherches empiriques nous permettent de mesurer les caractéristiques des associations formatives de l'image de marque en deux phases: une phase qualitative suivie d'une phase quantitative. Cette dernière nous a permis en outre d'opérationnaliser les principaux antécédents de l'image de marque (expérience de service, satisfaction globale, familiarité) ainsi que ses conséquences (capital marque, attachement, engagement affectif et fidélité à long terme). Les résultats prouvent qu'une image de marque forte est source d'un capital de marque fort. Le capital marque est lié fortement à l'attachement à la marque, qui à son tour est source d'un engagement affectif envers sa banque. Ce dernier conformément à la théorie explique la volonté des clients à tolérer les insatisfactions ponctuelles et donc à rester fidèles à leur banque principale malgré les adversités de la vie commerciale.
  • Item
    Le financement du logement au Burundi : défis et réponses possibles, pp. 1-33
    (UB, Cahiers du CURDES, 2011-01) BANDEREMBAKO Déo
    Le secteur du logement au Burundi fait face à quatre principales contraintes: (i) la rareté des ressources stables, (ii) le faible pouvoir d'achat de la population. (iii) le coût de construction qui augmente sans cesse consécutivement au niveau d'inflation généralement très élevé pour les matériaux de construction, les terrains et la main-d'œuvre et (iv)la faible implication du secteur privé dans le secteur. Pour atténuer ces contraintes les pistes suivantes de solutions sont suggérées. Le gouvernement n'ayant pas les moyens financiers pour faire face aux besoins en financement de la population à faible et moyen revenu; le secteur privé devrait jouer le rôle fondamental dans le financement du logement si l'on veut une certaine pérennité du système. Cependant le secteur privé est motivé dans ses actions par la recherche d'un niveau de rentabilité ou de rendement des capitaux investis ; ce qui est aussi le moteur de la pérennité du système. L'Etat devrait créer les conditions techniques et fiscales favorables à l'émergence des entreprises privées de promotion immobilière. Les entreprises privées ont surtout besoin des appuis de l'Etat dans. l'acquisition des terrains à viabiliser et dans l'indemnisation des propriétaires des terres. Pour attirer le secteur privé il faudrait améliorer le régime des impôts sur les profits réalisés sur crédits immobiliers, réduire les droits de douane sur les matériaux de construction qui influent beaucoup sur le coût de ces matériaux. La création d'un fond de garantie pour les crédits logement pourrait attirer plus de financements vers ce secteur à des taux d'intérêts abordables car cela rassurerait les banques commerciales et autres intervenants qui serait rassurés de travailler avec des clients dont les crédits sont garantis. La création d'une caisse de refinancement hypothécaire avec l'appui des bailleurs de fonds pourrait permettre également d'augmenter les fonds disponibles pour l'habitat. Comme cela se fait dans certains pays, le gouvernement pourrait introduire une taxe à l'habitat pour tous les travailleurs du secteur tant public que privé (1 % du salaire brut est généralement proposé) pour financer le logement de bas et moyen standing. Il importe fondamentalement de repenser le type de logement et de matériaux de construction à utiliser pour construire des logements accessibles financièrement à la population burundaise. D'importantes innovations dans ce domaine et une grande sensibilisation pour changer les mentalités des gens sont nécessaires. Le recours à l'approche des « coûts cibles» et à la technique de l'analyse de la valeur et de la chaîne de valeur pourrait être d'un grand apport.
  • Item
    Diagnostic du secteur hôtelier au Burundi, pp. 389-411,
    (UB, Cahiers du CURDES, 2010-08) MUPFASONI Bélyse
    Actuellement le secteur hôtelier joue un rôle important dans le développement des services. Le Burundi fait partie de plusieurs communautés sous régionales, et l'étude montrant la place du secteur hôtelier burundais est plus qu'une nécessité car le pays étant soumis à une concurrence locale des hôtels locaux entre eux, voire sous régionale. Dans cet article portant sur le diagnostic du secteur hôtelier au Burundi, l'objectif majeur est d'analyser les forces et faiblesses, opportunités et menaces du secteur par une analyse SWOT. Dans cette étude, nous revenons sur le cadre théorique de l'analyse SWOT, et ce dernier est complété par une application pratique. Nous remarquons en effet que bien ledit secteur est entrain d'être développer, le chemin à parcourir est encore long car la réglementation est quasi inexistante et on remarque un manque de données statistiques dans ce domaine. Raison pour laquelle nous concluons en montrant une liste des urgences à réaliser notamment les infrastructures, l'école professionnel dans le domaine précis, une réglementation claire, sensibilisation sur l'importance et les besoins des données en statistique hôtelières, etc.
  • Item
    Diagnostic stratégique des entreprises du secteur des services : secteur du tourisme, pp. 337-388,
    (UB, Cahiers du CURDES, 2010-08) RUTAKE Pascal; NIJIMBERE Denise
    Diagnostic Stratégique des Entreprises du secteur des services : le secteur du tourisme Pour faire un diagnostic du secteur du tourisme, les réponses doivent être apportées aux questions suivantes: Où sommes- nous? Où voulons - nous aller? L'activité touristique au Burundi est encore dans un état embryonnaire. C'est une activité mal connue non seulement des leaders, mais aussi du simple public externe du Burundi. Les infrastructures touristiques sont toujours insuffisantes, comme la télécommunication, l'hébergement, le transport. Conscient de cette situation, il s'est avéré nécessaire de faire un diagnostic du secteur afin d'améliorer la situation, socio- économique du pays. C'est un travail qui doit être organisé en trois chapitres. Le premier consacré aux différents aspects théoriques du secteur touristique, c'est-à-dire le Diagnostic stratégique des entreprises du secteur du tourisme et le tourisme dans le monde; le second à l'analyse SWOT du secteur touristique au Burundi; et le dernier aux propositions de stratégie de développement du secteur touristique au Burundi. Le diagnostic Stratégique du secteur du tourisme est une méthode d'analyse sur le plan interne et externe des forces, des faiblesses, des menaces et des opportunités de l'entreprise et de ses domaines d'activités stratégiques; de les comparer à celles de la concurrence afin d'évaluer la position relative de l'entreprise en question. La dégradation de la faune et de la flore fait disparaître les attractions touristiques naturelles les plus essentielles pour les visiteurs. Néanmoins, le tourisme au Burundi offre encore des opportunités de développement du secteur du tourisme sous deux formes: les autorités du pays ont une volonté manifeste de développer prioritairement ce secteur via le partenariat secteur public - secteur potentiel touristique burundais qui privé; et le est très facilement exploitable (toutes les sites touristiques sont accessibles). En plus, l'intégration du Burundi dans les différentes communautés sous régionales et internationales le permettra de bien faire le marketing touristique grâce à la facilitation de la circulation des biens et des personnes, et l'établissement d'un bon climat des affaires. Concernant la Stratégie de développement durable du secteur du tourisme au Burundi, les mécanismes de protection de l'environnement doivent être basés sur la sensibilisation de la population à l'importance de protéger les ressources naturelles. En plus, les décideurs politiques doivent prendre en compte les questions environnementales dans tous les programmes de développement et de reconstruction d'après-guerre.
  • Item
    Diagnostic des sociétés d'assurance du Burundi, pp. 305-336
    (UB, Cahiers du CURDES, 2010-08) GAHUNGU Dieudonné; NGENZEBUKE Rama Jean Lionel
    L'objectif de cette étude est de faire une analyse des forces, des faiblesses, des opportunités et même des menaces du secteur des assurances du Burundi. L'analyse a porté sur l'environnement externe et interne des dites sociétés. Les données du terrain montrent que le secteur des assurances du Burundi évolue dans un environnement en mutation et très concurrentiel, sur un marché très étroit. Les entreprises du secteur disposent de ressources internes très limitées et feront face difficilement à la concurrence des pays de l'EAC. Les textes légaux et réglementaires régissant le secteur sont désuets. Il n'existe pas encore d'organe fonctionnel de régulation de l'activité d'assurance au Burundi. La SOCABU est le leader sur le marché des assurances au Burundi. Elle seule, pourrait, difficilement certes, faire face à la concurrence sous-régionale. Les autres sociétés sont de taille modeste et gagnerait en unissant leurs forces pour assurer leur pérennité. Dans l'ensemble, ces sociétés sont peu performantes avec un taux d'activité qui tourne autour de 15%. En l'absence d'une bourse de valeurs, elles ont des difficultés à rentabiliser leurs excédents de trésorerie.
  • Item
    Etude des facteurs de la morbidité et de l'accès aux soins de santé au Burundi é partir de l'enquête QUIBB 2006, pp. 210-269
    (UB, Cahiers du CURDES, 2010-08) NIYONDIKO Dominique
    Cette étude cherche à comprendre les déterminants de la morbidité et de l'accès aux soins de santé des ménages. Ce travail s'appui sur les données de l'enquête QUIBB 2006 réalisée auprès des ménages dans tout le pays. Nous nous sommes intéressés à la rubrique«santé»pour essayer de comprendre les facteurs sur lesquels il serait possible d'agir pour amener la population à une bonne utilisation des services de santé. Si la qualité de service est l'une des explications du niveau d'utilisation, cette étude montre aussi l'importance d'un ensemble d'autres facteurs qui devraient être pris en compte pour améliorer la fréquentation des services notamment les caractéristiques socio-économiques des ménages dont le revenu du ménage et le quintile du bien être. Nos propositions soulignent la responsabilité des décideurs sanitaires sur le besoin d'engager des actions intersectorielles et l'importance de prêter autant d'attention aux facteurs de demande qu'aux facteurs d'offre. Cette étude ne prétend pas apporter toutes les solutions pour améliorer la fréquentation, elle ne détaille ni la stratégie d'amélioration de la qualité des soins, ni la recette pour la mobilisation communautaire. Elle ne prétend pas non plus isoler tous les déterminants liés à la morbidité. Cependant, elle nous permet de mieux comprendre l'importance des différents facteurs qui ont une influence positive sur l'accès aux soins de santé ainsi qu'à la connaissance de certains déterminants de la morbidité. Elle apporte des recommandations pratiques pour guider l'ensemble des acteurs intéressés. Dans notre étude, nous avons utilisé les méthodes d'Analyse factorielle et de Régression Logistique Binaire.Le choix de ces méthodes vient du fait que nous sommes en présence d'une variable dépendante qualitative dichotomique et des variables indépendantes qui, elles aussi sont quantitatives, qualitatives ou catégorielles.Les résultats présentés par cette étude cadrent bien avec l'objectif poursuivi par cette étude car elle fournit les effets nets(rapport de côtes) de chaque variable indépendante
  • Item
    Dynamique de la filière théicole et son impact sur l'environnement au Burundi : cas de complexes théicoles de Rwegura et Teza, pp. 176-209
    (UB, Cahiers du CURDES, 2010-08) NKUNZIMANA Léonard; AKINTORE Adélard
    Dans un pays où la population vit essentiellement de l'Agriculture (à plus de 90%), les filières agricoles et agro-industrielles constituent un vecteur important de la croissance économique dans le secteur rural. Il a été constaté que l'information agro-économique sur les filières est très dispersée et souvent difficilement accessible, on constate l'existence: D'une asymétrie d'information entre les différents groupes d'acteurs sur les filières, L'information n'est pas actualisée, Elle se présente souvent à l'état brut faute de travaux d'analyse. Face à cette situation, l'Etat, les acteurs économiques et les bailleurs de fonds sont confrontés dans le contexte du désengagement des filières. C'est pour cette raison que l'analyse des filières et la visualisation de son importance sur les économies est plus qu'une nécessité. Ce papier se propose de définir quelques aspects relatifs à la filière, ses impacts effets sur l'économie et sur la durabilité des ressources naturelles pour en assurer un dynamisme plus rationnel ; qui tient compte des générations futures. En effet, les résultats de l'analyse nous révèlent que durant le processus de production au Thé sec. Les impacts inventoriés sont entre autre la variation positive des superficies emblavées, la consommation des matières premières d'origine minérale telles que les engrais chimiques et produits phytosanitaires, la consommation importante du bois de chauffe et du carburant.