LE ROLE DE LA FEMME DANS LES ACTIVITES SOCIO-ECONOMIQUES DU MENAGE: LE CAS DES RESTAURATRICES DE LA ZONE DE BUYENZI.

Loading...
Thumbnail Image
Date
2021-12
Journal Title
Journal ISSN
Volume Title
Publisher
UB
Abstract
Plusieurs associations, ONGs tant nationales qu'internationales ont essayé de mettre en place une politique de l'égalité de genre à travers laquelle elles ont favorisé l'éducation pour tous, l'accès au microcrédit, etc. Cela aurait été fait dans l'objectif d'autonomiser et intégrer la femme pour promouvoir son mode de vie. Le présent travail de recherche porte sur le rôle de la femme dans les activités socioéconomiques du ménage et son objectif principal est d'étudier son rôle à partir de ses activités socioéconomiques. Le public cible est les restauratrices de la zone de Buyenzi. Elles sont confrontées au manque de ressources financières dans leur métier et elles font recours à l'emprunt en cas de manque du capital propre. En général, elles se procurent du capital en provenance de leurs maris. Leur revenu est utilisé soit dans la construction de la maison, la scolarisation des enfants, l'achat des vivres, etc. Leur métier a modifié l'organisation de leur famille. Ainsi, leur contribution provient non seulement des activités rémunérées comme tenir le restaurant, mais aussi aux autres activités non rémunérées comme la préparation de la nourriture, le travail de champs, le soin des enfants, soin de la maison, etc. Cela occasionnerait également des changements de certaines mentalités liées à l'égalité de genre. La femme peut avoir une place prépondérante dans les activités socioéconomiques du ménage. Reconnaître sa place dans l'économie familiale est un avantage à la société. Sa participation aux activités socioéconomiques est un atout car elle influe sur le développement du pays en général et des familles en particulier. La femme qui participe aux activités socioéconomiques est un modèle à suivre. Concernant la division du travail selon le genre, nous remarquons des différences de genre au niveau des activités car certaines femmes interviewées affirment qu'il y a encore des activités non réservées aux hommes à cause des stéréotypes. Parmi celles-ci, il y a le travail de faire la cuisine et laver les linges. En outre, elles disent que c'est à l'homme de rapporter les revenus ou que c'est à lui de prendre les décisions importantes dans le ménage. L'égalité de genre n'a pas totalement franchi son pas dans la zone de Buyenzi.
Description
Mémoire présenté en vue d'obtenir le Diplôme de Master en Socioanthropologie
Keywords
Citation