HEMORRAGIE DIGESTIVE HAUTE AIGUE DE L’ADULTE EN MEDECINE INTERNE AU CHU DE KAMENGE SUR 3 ANS : A propos de 82 cas

Loading...
Thumbnail Image
Date
2024-05
Journal Title
Journal ISSN
Volume Title
Publisher
UB, FACULTE DE MEDECINE
Abstract
Objectifs : Déterminer les aspects épidémiologiques et diagnostiques des HDH de l’adulte au CHUK. Décrire les traitements reçus au CHUK. Déterminer l’évolution sous ces traitements au CHUK. Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective et descriptive réalisée dans le département de médecine interne du CHU de Kamenge sur une période de 3 ans allant du 01 janvier 2020 au 31 décembre 2022. Nous avons analysé 82 dossiers des patients hospitalisés en médecine interne au cours de cette période remplissant les critères d’inclusion. Résultats : Durant cette étude nous avons inclus 82 patients, 52 hommes (63,4%) et 30 femmes (36,6%) avec le sexe ratio de 1,7. L’âge moyen était de 45,85 ans (extrêmes de 15 et 91ans) et 30,5 %des HDH (25patients) survenaient chez des sujets dont l’âge était entre 31et 40 ans. L’hématémèse associée au méléna était le mode d’expression le plus rencontre (60, 98%). A l’admission 13 patients (15,85%) présentaient un état de choc, une pâleur conjonctivale était retrouvée chez 65patients (79, 3%) avec une hémoglobine inférieure à 10g/l. Les principales étiologies d’HDH étaient la rupture des varices oesophagiennes (43 .90%), la pathologie ulcéreuse gastroduodénale (41,46%) ; la gastropathie d’hypertension portale (23,17%). Le traitement a été essentiellement pharmacologique à base d’inhibiteurs de la pompe à proton injectable chez tous les patients (100 %), une antibioprophylaxie chez 64 patients (78,05%), la transfusion sanguine (73,17%). Six patients (7,32%) ont subi une intervention chirurgicale. L’évolution a été bonne avec arrêt de l’hémorragie chez 76 patients (92 ; 68 %), la récidive a été observé chez17 patients (20,73 %) et 6 patients (7,32 %) sont décédés. Conclusion : Les HDH constituent un motif de consultation fréquent au CHUK. L’approche étiologique est orientée par les antécédents du malade ainsi que l’examen clinique, mais la confirmation diagnostique repose sur les explorations paracliniques. L’apport de l’endoscopie a révolutionné la prise en charge par son rôle diagnostique. La prise en charge globale repose sur une évaluation et stabilisation hémodynamique, suivie d’une enquête étiologique puis par une prise en charge étiologique spécialisée
Description
Thèse présentée et soutenue publiquement pour l’obtention du Grade de Docteur en médecine
Keywords
Citation