IDENTIFICATION, CARACTERISATION ET EVALUATION DES SERVICES ECOSYSTEMIQUES DE LA RESERVE NATURELLE FORESTIERE DE BURURI AU SUD DU BURUNDI

Loading...
Thumbnail Image
Date
2020-10
Journal Title
Journal ISSN
Volume Title
Publisher
UB
Abstract
Les forêts de l’Afrique subsaharienne jouent un rôle très important en matière de la conservation de la biodiversité et sont les premières à fournir les biens et services essentiels à la survie des populations non seulement au niveau local mais aussi à très grande échelle. La réserve naturelle forestière de Bururi est l’une des forêts les mieux protégées du Burundi et l’importance attachée à cette forêt permet d’améliorer le niveau de vie des communautés qui en dépendent. Ainsi notre étude porte sur l’«Identification, Caractérisation et Evaluation des services écosystémiques de la RNFB au Sud du Burundi »avec un objectif global de notre travail est d’identifier, caractériser et évaluer les services écosystémiques rendus par la RNFB. Des enquêtes ethnoécologiques et ethnobotaniques ont été menées auprès de 184 enquêtés dont 96 femmes (52%) et 88 hommes (48%) habitant sur les 9 collines entourant cette réserve pour évaluer les biens et services qu’elle rend aux communautés riveraines. Les résultats de l’enquête ethnoécologique montrent que les biens et services sont scindés en deux grandes catégories à savoir les services tangibles composés par les services d’approvisionnement et services intangibles composés par trois services dont ceux de régulation, culturels et de soutien. Les services d’approvisionnement sont les plus représentés avec 50%, les services de régulation, les services culturels et services de soutien sont respectivement représentés à 18.75%, 18.75% et 12.50%. L’accessibilité à ces services varie légèrement de la colline à une autre. Les résultats de l’enquête ethnobotanique montrent que 40 espèces réparties dans 28 familles sont les plus exploitées dans la RNFB par les communautés locales. Les usages de ces espèces les plus cités sont médicaux, culturels, alimentaires et autres. Bien que cette forêt soit riche en espèces, des tendances à la surexploitation de certaines ont été observées. Pour faire face à ces défis, les stratégies d’adaptation pour réduire la fréquence des populations dans la forêt tout en satisfaisant leurs besoins portent sur la substitution des espèces et les bonnes pratiques de l’agriculture associée à l’agroforesterie.
Description
Mémoire Présenté en vue d’obtenir du diplôme de Master en Biologie des Organismes et Ecologie Option: Gestion des Paysages et Ecosystèmes Terrestres
Keywords
Citation