ANALYSE DES ERREURSCOMMISES EN FRANÇAIS ECRIT PAR LES APPRENANTS DE LA CLASSE DE DEUXIEME ANNEE DE LA SECTION DES LANGUES:CAS DES ETABLISSEMENTS DE LA DCEN MPINGA-KAYOVE.

dc.contributor.authorNIBOGORA, Floribert
dc.date.accessioned2024-01-19T09:21:59Z
dc.date.available2024-01-19T09:21:59Z
dc.date.issued2020-08
dc.descriptionMémoire présenté et soutenu publiquement en vue de l’obtention du grade de Master en Didactique du Français Langue Etrangère
dc.description.abstractLe présent travail s’intéresse à l’analyse des erreurs fréquentes dans les productions des apprenants de la classe de deuxième année de la section des langues. Cette analyse vise à répondre aux objectifs suivants: identifier les erreurs les plus fréquentes dans les copies des apprenants, les décrire, les expliquer et proposer les stratégies pour y remédier. C’est une analyse basée sur les théories linguistiques et didactiques. Ici, la priorité a été accordée aux théories de l’analyse contrastive dans la réalisation du présent travail. Celle-ci nous a poussé à étudier les erreurs commises en français en focalisant sur l’influence que la langue maternelle des apprenants (le kirundi ) exerce sur la commise des erreurs. Un autre aspect touché par notre analyse est le rapport entre les erreurs commises et la maitrise des règles internes du français par l’apprenant. Les résultats obtenus de l’analyse ont montré que les apprenants commettent beaucoup d’erreurs à cause des interférences entre le kirundi et le français. Il s’agit des erreurs qui proviennent de la traduction du kirundi en français. Beaucoup d’apprenants réfléchissent en kirundi traduisent leurs pensées en français. D’autres erreurs émanent de la non maitrise des techniques de rédaction. Nous avons vu que les apprenants ne respectent pas la progression thématique, ce qui fait qu’ils ne mélangent les idées qui n’ont aucun rapport entre elles. Ce travail ne se limite pas seulement à l’analyse des erreurs, il propose aussi des stratégies de remédiation pour chaque type d’erreurs. Nous avons vu qu’après la correction des erreurs produites dans les évaluations, l’enseignant doit remédier aux erreurs pour prévenir les difficultés qu’elles peuvent causer dans les leçons ultérieures. Selon la nature de l’erreur, il peut recourir à la remédiation immédiate ou à la remédiation différée. La remédiation immédiate peut être interne ou externe en fonction qu’elle est faite par l’apprenant ou l’apprenant. Au moment où la remédiation immédiate par l’enseignant se fait en classe pendant la leçon, la remédiation différée se fait en dehors des heures de cours soit par l’enseignant titulaire du cours, soit par un enseignant spécialisé selon la lourdeur de l’erreur.
dc.identifier.urihttps://repository.ub.edu.bi/handle/123456789/104
dc.publisherUB
dc.titleANALYSE DES ERREURSCOMMISES EN FRANÇAIS ECRIT PAR LES APPRENANTS DE LA CLASSE DE DEUXIEME ANNEE DE LA SECTION DES LANGUES:CAS DES ETABLISSEMENTS DE LA DCEN MPINGA-KAYOVE.
Files
Original bundle
Now showing 1 - 1 of 1
Loading...
Thumbnail Image
Name:
Memoire Floribert .pdf
Size:
3.81 MB
Format:
Adobe Portable Document Format
License bundle
Now showing 1 - 1 of 1
No Thumbnail Available
Name:
license.txt
Size:
1.71 KB
Format:
Item-specific license agreed to upon submission
Description: