«La conception de la maladie dans les Eglises du Réveil de la zone Kamenge: De l’exorcisme à la guérison ».

Loading...
Thumbnail Image
Date
2020-11
Journal Title
Journal ISSN
Volume Title
Publisher
UB
Abstract
La conception de la maladie dans les Eglises de réveil ne s’écarte pas totalement de la conception générale de celle-ci par le reste de la population burundaise et de l’image dont elle se donne pour qualifier l’origine de la souffrance corporelle. Bien qu’étant des Eglises qualifiées du renouveau charismatique par l’accomplissement de miracle de guérison, nous trouvons dans ces Eglises une survivance de la tradition et de la culture dans l’interprétation de la maladie, des a cause et des a portée sociale. Les résultats issus des différentes interviews que nous avons faites montrent que la majorité des fidèles croient en l’existence d’un esprit démoniaque qui est à l’origine de ce mal et qu’en plus, la foi et l’exorcisme sont des remèdes efficaces pour l’anéantir. Au moment où Max Weber parlait du désenchantement du monde moderne caractérisé par la disparition du religieux, les Eglises du réveil font du phénomène religieux un principe sacrosaint pour arriver au bonheur par la prière et par la consécration sans limite au Dieu de l’univers. Ainsi, pour les fidèles des Eglises du réveil, la maladie n’est qu’une conséquence d’une foi faible et de la méchanceté des hommes qui se manifeste à travers l’ensorcellement.Avec nos entretiens, les fidèles des Eglises du réveil affirment que la véritable guérison passe par la foi et concerne à la fois le malade, la famille et la société qui donne sens à cette maladie. Eglise du réveil, maladie, exorcisme, guérison, conversion
Description
Mémoire présenté et soutenu publiquement en vue de l’obtention du grade de Master en Socio-anthropologie
Keywords
Citation