EFFICACITE DES TRAITEMENTS ANTIPALUDIQUES CHEZ DES ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS HOSPITALISES AU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE KAMENGE POUR PALUDISME GRAVE OU COMPLIQUE DE VOMISSEMENTS.Etude prospective du 7 avril au 7 juillet 2020 à propos de 49 cas.

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2020-09
Nom de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
UB
Résumé
Introduction : Certaines souches de Plasmodium falciparum résistantes aux combinaisons à base de l’artemisinine, ont été isolées dans certains pays. Notre étude a pour objectif principal d’évaluer l’efficacité et la toxicité des antipaludiques utilisés au Burundi. Méthode : Il s’agit d’une étude évaluative, comparative et mono centrique dans laquelle 57 enfants hospitalisés au Centre Hospitalier Universitaire de Kamenge pour paludisme grave ou compliqué de vomissements,ont été systématiquement recrutés sur une période de 3 mois (cohorte ouverte). Après exclusion de 8 enfants, 34 ont été traités dans le bras artesunate et 15 dans le bras quinine. Les deux bras étaient comparés avec comme critères de jugement :délais d’apyréxie, durée d’hospitalisation, et parasitémie indétectable à J2, J3 et J4 de traitement. La toxicité de l’artesunate (anémie secondaire) était jugée sur toute chute de l’hémoglobine ˃ à 1.5g/dl à J7 et J14. Résultats: La différence des durées moyennes de la fièvre dans le bras artesunate versus bras quinine était de -22 heures 54 minutes (p=0.0001). La différence des durées moyennes d’hospitalisation était de -1 jour 21 heures; p = 0.000.La quinine était associée à 25 fois moins de chance d’avoir une parasitémie indétectable à J2 (p= 0.007). Un enfant sur 34 traités dans le bras artesunate avait une parasitémie détectable à J3.L’incidence de l’anémie secondaire sous artesunate était de 14.7% à J7 et de 5.9% à J14. Conclusion : Notre étude confirme l’efficacité de l’artesunate etsa supériorité par rapport à la quinine. Notre modèle de monitoring pourrait être applicable dans d’autres structures sanitaires au Burundi.
Description
Mémoire Présenté et soutenu publiquement pour Diplôme d’Etudes Spécialisées de Pédiatrie Générale
Mots-clés
Citation